samedi 16 septembre 2006

Apprendre à écrire comme un écrivain, une introduction au monde de l'écriture

Présentation

Alors, vous voulez devenir écrivain ? Vous avez probablement déjà fait un petit parcours dans l’écriture, peut-être aviez vous de bons résultats à l’école dans ce domaine, ou vous avez tout simplement toujours aimé l’idée d’écrire pour le plaisir et même pour gagner de l’argent.

Au moment où vous possédez la volonté d’écrire, vous n’êtes pas certain de savoir où aller à partir de là et comment démarrer. Eh bien, si cette description s’applique sur vous, cet article vous est destiné.
Beaucoup de personnes ont été exactement dans cette même embarcation lorsqu'ils ont commencé à écrire, et chacun finit par trouver sa voie à travers une marée de confusions qui apparaît toujours lorsqu’on commence quelque chose pour la première fois.

A moins d’être extraordinairement talentueux, comme certains écrivains amateurs, la grande plupart tomberont dans les mêmes pièges et les mêmes défis qu'il faudra relever quand on est débutant. Et bien que je ne puisse pas vous dire quoi écrire (je vous donnerai des idées pour que vous trouviez tout seul), je peux vous donner des astuces sur comment écrire.

Tout de suite, nous allons discuter la question suivante.

Comment devenir un bon écrivain?

Ce n’est pas une sorte de secret mystique, mais ces astuces ne sont pas connues par tout le monde, et aussi basiques soient-elles, elles sont les plus valeureuses et premières étapes qui doivent être suivies pour bien démarrer.

1- Devenez un lecteur avide

Les premiers pas pour devenir un grand écrivain c’est de devenir un lecteur avide. Les meilleurs écrivains sont généralement ceux qui sont bien cultivés dans une variété de sujets différents.

La lecture nous permet d’absorber la façon avec laquelle un livre ou un article sont construits, la meilleure manière de favoriser un bon flux d’écriture de mots, et comment structurer votre écrit pour que le résultat soit cohérent.

Si on devient un bon lecteur, rapide, compréhensif et avide, on bâtit la fondation mentale requise pour être un bon écrivain.

Que devrait-on lire ? Par quoi devrait-on commencer ? Combien de fois un écrivain ambitieux devrait-il prendre un bon livre entre ses mains ?

Eh bien, chacun devrait lire quelque chose qui lui plaise, quelque chose qu’on trouve intéressant. Ceux qui lisent des choses amusantes ou intéressantes ont une meilleure chance d’être capables d’écrire quelque chose d’une aussi bonne qualité.

Toute lecture ennuyeuse ou sèche n’est pas recommandée à lire, mais lire quelque chose de substantif d’un bon auteur, ou chroniqueur, constituera une bonne séance d’entraînement.

La lecture est une aptitude, non pas un talent, et elle peut être développée par la pratique pour ceux qui ne sont pas les meilleurs des lecteurs.

Comme règle générale, en attendant d’être englouti dans sa propre écriture et ne plus avoir le temps de lire quoi que ce soit d’autre, chacun devrait toujours avoir au moins un livre qu’il compte finir de lire.

Livre de fiction ou d’éducation, lire toujours quelque chose d’agréable améliorera les capacités de lecture, et de ce fait, les capacités d’écriture aussi.

Eventuellement, on sera capable de repérer ses propres fautes dans son écriture, et peut-être même dans l’écriture des autres à travers la pure pratique.

Toute personne qui se déciderait à ne pas lire n’aura aucune espérance d’être capable d’écrire assez bien pour être louable.

2- Apprenez à conter l'histoire

Il est important aussi d’apprendre les bases du conte, et l’une des meilleures façons à part la lecture avec avidité c’est de regarder les films ou la télé.

Au moment où les livres comportent généralement plus de substance et de profondeur que des médias regardables, regarder des émissions télé bien écrites ou de bons films peut aider à développer de bonnes habitudes de conteur d’histoire et peuvent contribuer à savoir comment créer un flux d’écriture d’histoire décent.

Regardez des émissions qui sont amusantes, passionnantes, divertissantes, celles qui gardent le spectateur sur le devant de son fauteuil, celles qui ont un bon timing et un bon dialogue.

Toutes ces choses peuvent s’appliquer sur un écrivain qui débute. Aux Etats Unis, la personne moyenne regarde beaucoup la télé juste comme elle est, mais combien la regardent-ils dans l’objectif d’analyser comment l’histoire est contée ?

Regarder un bon film avec l’intention de le disséquer mentalement peut apporter beaucoup à ceux qui cherchent à devenir un bon conteur d’histoire, et ceci est en général plus rapide à étudier que de voir dans d’autres livres pour avoir les mêmes astuces.

3- Choisissez vos influences

L’étape suivante de ce parcours pour devenir un écrivain est de choisir de bonnes influences. Tout comme dans l’art de l’illustration, les auteurs qui nous intéressent vont en fin de compte donner forme à notre propre style d’écriture.

Choisissez les auteurs de vos livres préférés et lisez les souvent. N’en volez jamais rien, puisque ceci est un énorme interdit, mais lire et étudier comment ils écrivent, comment ils structurent les choses et font fluctuer diffèrents éléments, peut aider à développer un style unique.

Il y a ceux qui ont automatiquement leur propre style et savent comment ils veulent écrire. Mais pour la plupart, ce n’est pas le cas, et le style est quelque chose qui doit être développé avec le temps.

4- Chassez le trou noir de l'écrivain (ou blocage de l'écrivain)

L’un des plus grands et menaçants des obstacles pour les écrivains aussi bien expérimentés que débutants est la malédiction du blocage de l’écrivain (le trou noir.)

Il y a des jours où l’auteur ; d’habitude au début d’un nouveau chapitre ou article, semble tout simplement ne pas pouvoir former une pensée assez cohérente pour écrire, c'est un passage à vide. L’une des choses les plus difficiles pour un nouvel écrivain c’est de commencer.

Quel est le remède pour ce problème frustrant ? En fait c’est assez simple : commencer et c’est tout. Tout ce dont on a besoin de faire c’est de commencer à écrire un truc, ça peut être tout et n’importe quoi. Si rien ne vient à l’esprit, commencez à écrire quand même, au hasard. Et à partir de là, continuez jusqu’à ce que le blocage mental commence à se dissiper.

Ca peut être surprenant de voir à quel point quelqu’un peut bien faire alors que quelques moments plutôt cette même personne ne savait désespéramment pas quoi faire. Il y a des chances, que ce qui a été écrit pour commencer ne soit pas assez bon pour être gardé. Dans ce cas, il suffit que vous y reveniez et le répariez.

Cela dit, dans d’autres cas ça pourra générer beaucoup de nouvelles idées et concepts tombés directement du ciel. Parce que lorsqu’on fait l’expérience du blocage de l’écrivain, le seul moyen de le dépasser c’est d’atteindre une zone se trouvant au-delà des limites de sa propre conscience, penser au-delà de la boite pour ainsi dire.

Dans cet état mental, il y a des occasions où apparaît une écriture vraiment brillante, qui n’aurait pas pu surgir de la pensée autrement. Dans ces circonstances donc, le blocage de l’écrivain peut se révéler l’ami d’un auteur plutôt que son ennemi. Sauf que d’habitude, il est effectivement l’ennemi, alors le meilleur moyen de le traverser c’est de lui rentrer en plein dedans.

5- Combien devrait-on écrire ?

Il est facile de n’écrire que lorsqu’on le sent. Au moment où ça rend l’écriture plus facile et nous fait échapper habituellement au défi de savoir quoi écrire, ça ne développera pas de bonnes habitudes d’écriture.

On devrait écrire un petit quelque chose chaque jour, peu importe à quel point c’est court. Ecrire simplement toutes les idées qui viennent à l’esprit pendant la semaine peut aider à soulager un certain poids du cerveau, et servir dans de futures sessions d’écriture.

Un seul paragraphe par jour peut réaliser assez de progrès pour garder une pensée fraîche et maintenir une vitesse de croisière dans sa propre écriture. Parfois, il est facile de s’installer avec l’intention de n’écrire qu’un tout petit peu, à la fin on finit par écrire bien plus que ce qu’on avait prévu.

Alors consacrer seulement une demi heure par jour pour écrire constitue un bon exercice, de peur d’attraper la rouille ou que les concepts commencent à disparaître de la mémoire.

6- Quoi écrire?

Maintenant que nous avons fait le tour des principales démarches pour apprendre comment écrire, on peut maintenant se pencher sur les défis de savoir quoi écrire. Ce n’est pas le but de cet article de donner au lecteur des idées sur quoi écrire, mais plutôt comment développer ses propres idées.

La plus évidente et la plus banale des astuces c’est d’écrire ce qu’on sait. Si on écrit d’expérience ou sur quelque chose qu’on ressent très fort et qu’on connaît à fond, cela rend l’écriture plus facile et rend l’écrit plus vraisemblable et lui évite de paraître distant ou impersonnel.

Qu’en est-il de ceux qui veulent écrire tout simplement sur quelque chose qui les intéresse mais dont ils savent très peu de choses ? Ca arrive beaucoup trop souvent, malheureusement.

Cependant, la vérité sur ce point c’est qu’on peut écrire sur quelque chose qu’on ne connaît pas forcément au début.
La meilleure idée reste d’en savoir assez pour écrire sur le sujet le moment venu.

C’est pourquoi il est important d’effectuer une recherche suffisante sur un sujet pour écrire d’une manière convaincante. Savoir juste les fondements d’un sujet peut rendre votre écriture tellement vraisemblable et utile surtout, et améliore tellement la qualité de votre écrit.

7- Ecrivez avec originalité

Peu importe quel sont les idées qu’on peut avoir, et peu importe combien d’autres personnes ont pu utiliser des idées similaires dans le passé, il est important d’écrire d’une manière originale.

De nos jours, trop d’histoires sont de pâles copies carbonisées les unes des autres, ou des montages illégitimes d’œuvres à succès populaires. Certains copieurs vont loin, tandis que que d’autres se retrouvent rejetés.

C’est difficile de trouver un concept original, puisque tout a déjà été fait et refait dans une forme ou dans une autre. Mais si un vieux concept peut être présenté sous un jour nouveau ou d’une manière tout à fait différente, ça peut rendre l’œuvre intéressante pour le lecteur, et amusante pour l’écrivain.

Certaines originalités de l’écriture concernent le style, mais la plupart du temps il s’agit de la structuration d’une histoire et de ses concepts en une manière qui est au moins un tout petit peu différente.

Lancer quelques virages et tournants au lecteur assurera que l’œuvre reste séparée de l’amas des productions qui manquent tout à fait d’originalité et d’inspiration et qui habitent dans les étagères des librairies ces derniers temps.

Cela dit, peut être que le concept le plus important et qui arrive lorsqu’on ne fait que diviser ce que nous écrivons c’est justement d’écrire pour soi-même. Les auteurs doivent écrire pour eux-mêmes et non pas exclusivement pour le bonheur du lecteur.

Lorsqu’on trouve des idées, on ne devrait pas se poser cette question ‘qu’est-ce que les gens aimeraient lire ?’ Ceci aide l’auteur à écrire avec une certaine passion et intérêt, et ça se verra dans l’œuvre définitive et poussera les autres à devenir aussi passionnés et intéressés par l’œuvre que l’auteur lui même.

Pour finir, et tout spécialement lorsqu’ils écrivent des livres, les écrivains qui écrivent en s’imaginant qu’ils sont le lecteur en même temps, ont généralement les meilleurs résultats.

Voilà, c’est presque tout pour cette introduction au monde de l’écriture. Les deux choses les plus importantes sont savoir comment écrire et savoir quoi écrire. J’espère que cet article aura pu aider à diriger un auteur ambitieux vers la bonne voie. Bonne chance et bonne continuation !

65 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces informations! C'est très intéressant!

    RépondreSupprimer
  2. Mais de rien!

    N'oubliez pas, vous pouvez me proposer de nouveaux sujets que je couvrirai.
    Vous pouvez me proposer aussi vos propres conseils personnels sur l'écriture, je les posterai avec plaisir.

    A bientôt!

    RépondreSupprimer
  3. On a beaucoup parlé des plagiats, de l'originalité, de la création, mais beaucoup de débutants commencent par écrire des suites de romans qu'ils ont lu par exemple.

    Beaucoup considèrent ça comme un manque de professionalisme en matière d'écriture, et il est vrai que pour la publication il ne faut pas trop y compter. Mais si l'auteur veut se fixer comme premier objectif un récit qui lui plaît beaucoup, qui a une taille plus grande que ce qu'il n'a jamais fait, etc... c'est un mal pour la reconnaissance, un bien pour l'expérience.

    Comme point de départ lorsqu'on veut commencer à écrire, je pense que ça permet de suivre une route déjà tracée, tout en développant son propre style, une bonne expérience selon moi.

    RépondreSupprimer
  4. Après avoir posé pleins d'idées par écrit et comme projet de lire beaucoup pour les vacances (le bac dans deux semaines c'est la misère pour lire) serais-je un écrivain en devenir?

    Je ne pense pas, mais ce blog était très intéressant; mais je me demande quand même quel auteur célèbre tu est pour prodiguer tout ces conseils :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis en train de monter les bases pour écrire des livres. J'ai mon idée les bases sont faites et mes personnages sont en partie créés. Seulement si vous avez déjà essayé d'écrire une histoire ou quoi que ce soit dans ce style-là, vous devez savoir que ce n'est pas très aisé.

    J'aimerais savoir s'il serait possible de créer ou trouver une sorte de liste de "caractéristiques" physiques des personnages, si vous voyez ce que je veux dire. Voici un petit exemple de base mais j'aimerais développer ...

    EX:

    - taille : petit, grand ...
    - stature : imposante, d'athlète ...
    - corpulence : maigre, gros , gras ...
    - visage : grimaçant, souriant, renforgné ...
    - teint : pâle, livide, blafard, rosé, frais, bronzé ...
    - peau : cicatrices, brulûres, engelures ...


    Je ne sais pas si vous compreez ce que je veux dire, mais je crois que ce serait quelque chose de très pratique pour tous ceux voulant écrire une histoire ou livre...

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup pour toutes ces information j'ai dix et j'ai écris plein de petites nouvelles. Et je suis en train de commencer un roman qui s'appelle Le village des Pierres Creuses. Ecrire c'est ma passion!!

    à bientôt!!!!!!

    RépondreSupprimer
  7. Pour créer des personnages, il y a des grilles de personnages de jeux de rôles dont on peut s'inspirer. Il est vrai que cela sort du cadre "habituel" littéraire, mais c'est une mine qu'on peut réinventer à l'infini.

    RépondreSupprimer
  8. saifi42
    merci pour l'information ce blog était très intéressant ciao

    RépondreSupprimer
  9. chemindeplume6/27/2008 10:54 PM

    Bonjour, j'arrive sur votre blog par le plus grand des hasards, enfin si l'on considère que le hasard existe.^^

    Je tenais à vous remercier de ces précieux conseils, je suis une "écrivaine en herbe" et recherche justement ce type d' infos.

    Au plaisir.

    RépondreSupprimer
  10. Je tiens à vous remercier de vos participations, ça fait vraiment plaisir, et ça m’aide à voir à l’avance le type d’articles que je préparerai dans le futur proche. Clin d’œil à Anonyme 1, Anonyme 2, N-clear, Anonyme 3, Anonyme 4 ! Anonyme 5 !! Anonyme 6 !!! (Wow c’est une famille nombreuse ^^") et merci à chemindeplume. (Ah au fait Anonyme 6 est finalement Saifi42, joli prénom, lol)
    Encore une fois merci beaucoup et à très bientôt pour les nouveaux billets et mon tout nouveau blog « surprise » (surveillez la partie supérieure du blog, je posterai un lien vers mon nouveau blog dès que mon premier billet sera prêt. Le sujet de ce blog est … je vous laisse découvrir : )
    Portez vous bien, et à toute !
    K’

    RépondreSupprimer
  11. en tout les cas merci pour tous ces renseignements dont certains ne me seraient pas venus à l'esprit ! pousttoff

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    Je commence juste à lire les pages de Karim et je trouve cela très intéressant.
    Je voulait conseiller également l'ouvrage de Stephen King "Ecriture" qui m'a apporté énormement en tant que débutant.
    J'ai écrit plusieurs choses depuis quelques années et là je me lance sur une histoire coup de coeur. Tout cela pour dire qu'il n'est pas necessaire de détailler toute l'histoire à l'avance, ni les personnages. Cela peut bloquer l'évolution naturelle de votre "oeuvre". J'ai testé les 2 méthodes et franchement, il n'y a pas photo.
    Bonne route à vous et merci encore à Karim.

    RépondreSupprimer
  13. bjr.voila je reve d'ecrire ou de finire déja une de mes histoires sof k je n'arrive pas.
    je suis tjr etudiante et je bosse aussi donc dite moi commen m'organisé?
    en plus je voulai savoire en moyenne faudré faire combioen de temps pour finir un livre.
    y a t il un nombres de pages précis qu'on doi atteindr?
    je vous remercie.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjours,
    Est-ce un livre intéressant pour les lecteurs quand il est question de la vie de l'écrivain. S'il raconte sa vie par exemple une histoire d'amour mais qu'il y a plus ou moin d'épreuve dans celle-ci?
    Merci d'avance
    anonyme

    RépondreSupprimer
  15. Avec insistance l'un de mes enfants me pousse à écrire un livre sur ma vien en général et plus particulièrement sur mon parcours professionnel
    J'avoue que je n'ai aucune idée de la structure ni par ou commencer
    Votre aide me sera déterminante sur ma motivation de le faire ou pas sachant que j'ai trés envie de faire plaisir à ma famille

    Avec tous mes remerciements

    RépondreSupprimer
  16. merci pour ces pages de conseils je les ais a peine parcourus
    mais je les lirais au calme
    je crois quel m'aideront enormement
    merci pour ton temps et ta peine
    robburnsail

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour a tous! pour ma part j'ai terminé mon premier roman et je n,ai pas eu de plan ...je l'ai écrit comme ca dans ma tête mais les plans servent a éviter des erreurs de parcours...c'est évident que ca sauf du temps!

    RépondreSupprimer
  18. c'est la première fois que je réponds sur un blog, je me lance, moi aussi j'ai envie d'écrire un livre, mais je ne veux pas raconter une histoire, je veux dire ce que je pense sur ce que je vois, je ressens, en bref tout ce qui m'entoure...... même si personne ne lira mes pages juste pour moi, est-ce une bonne idée,

    RépondreSupprimer
  19. bonjour karim
    moi je vais , a 48 ans me lancer dans l'ecriture en commencant par des nouvelles pour un concours. C'est une sorte de therapie du bonheur que j'enclenche. Merci pour les conseils...vous tiendrai au courant, bonne journee

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour tes conseils surtout en ce qui concerne "le trou noir". Cependant, je voudrais que tu m'éclaires sur les pièges à éviter en ce qui concerne l'envoi des manuscrits aux maisons d'éditions. Merci. Auguste

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour tes conseils surtout en ce qui concerne "le trou noir". Cependant, je voudrais que tu m'éclaires sur les pièges à éviter en ce qui concerne l'envoi des manuscrits aux maisons d'éditions. Merci. Auguste

    RépondreSupprimer
  22. Pas mal ! Il faut quand même y mettre les formes, surtout s'agissant, comme ici, d'un texte principalement consacré à l'écriture. Les règles de grammaires doivent y être scrupuleusement respectées.

    RépondreSupprimer
  23. merci pour les conseil
    je suis presentement a lecrire dun roman
    la je les mise de coter pour ecrire un petite histoire pour un concours decriture
    merci encor
    ciao
    molly

    RépondreSupprimer
  24. Salut Karim, je trouve ton blog intéressant et tes conseils trés utiles. J'aimerais savoir, as-tu écrit un livre toi ?

    RépondreSupprimer
  25. Tout d'abord , merci pour ses conseils avisés , en deuxième lieu j'ai une question . Lorsque j'écris , j'ai l'impression que je vais beaucoup trop vite ,passant l'éponge sur certains détails , que moi en tant qu'auteur je visualise très bien , mais que le lecteur n'aura pas forcément imaginé , cela est peu être du à mon jeune âge , qui me pousse à l'impatience et à avancer toujours plus vite .Que puis-je faire à part revenir plus tard sur certain passage et corrigé , ou est-ce que ce phénomène arrive à tout auteur ? J'attendrai une réponse , Malgrè que cet article a été posté en 2007 .

    RépondreSupprimer
  26. A mon avis, pour bien écrire, il faut juste lire et écrire pour le plaisir et non pas dans le but de gagner de l'argent ou de devenir connu. Il faut écrire pour soi même et aimer ce que l'on écrit. Il ne faut pas imaginer puis décrire ce que l'on imagine mais plutôt se laisser transporter par sa propre lecture.
    Et sinon, je ne suis peut être pas bien placé pour le dire, mais cet article contient pas mal de fautes de grammaire et de phrases mal construites.

    RépondreSupprimer
  27. Merci Karim pour ces explications claires et simples. J'ai d'excellentes idées de scénario et j'adorerai écrire. Je sais quoi écrire et je sais que c'est intéressant et j'aime ce que je veux écrire. C'est juste que je ne sais pas écrire. Ces quelques conseils me permettent d'y voir beaucoup plus clair.
    Encore une fois, merci.

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour !
    je suis très contente d'avoir trouvé votre blog car je commence à écrire depuis peu, j'avais donc besoin de conseils comme les vôtres !
    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,
    J'aimerais beaucoup publier mon livre avec une amie et j'aimerais savoir si je pouvais savoir ou parler a un écrivaint
    merci

    RépondreSupprimer
  30. merci pour les infos car grace à toi j'ai résolu mon problème de trou noir .ciao

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour, je tenait tout d'abord à vous remercier.

    Mais malgré vos conseils et ceux des internautes, je n'arrive toujours pas à créer une histoire et des personnages correctes. Je voulait donc vous demander si vous pouvez approfondir le sujet.

    Merci d'avance ( enfin si vous acceptez), une écrivaine débutante.

    RépondreSupprimer
  32. Un remerciement pour les différentes pistes proposées quant à la préparation d'un manuscrit. En ce qui me concerne, je suis particulièrement méthodique. Etablissement d'un plan, de fiches de personnages et des lieux. Egalement des travaux de recherche relatifs à des lieux ou des évènements. Mais ma difficulté n'est pas dans l'écriture en elle-même, mais plutôt dans la relecture ! Avez-vous des petites astuces ? Merci pour votre réponse. Prélude87

    RépondreSupprimer
  33. "Ca peut être surprenant de voir à quel point quelqu’un peut bien faire alors que quelques moments plutôt cette même personne ne savait désespéramment pas quoi faire."

    Ah, combien de fois cela m'est-il arrivé ? Je ne le compte plus, mais la plupart du temps, ce fait s'est révélé avéré. C'est en écrivant que je trouve des idées qui jusque là m'échappaient, avec une évidence parfois déconcertante.
    Parfois aussi, prendre un peu de recul sur mes travaux d'écriture me permet de trouver tout à coup une idée qui me manquait, un rebondissement que j'attendais mais qui ne venait désespérément pas.

    En bref, merci pour ce blog utile et vrai, que je suivrais dorénavant avec attention ! ;)

    RépondreSupprimer
  34. Sarah ecrivaine pro2/08/2010 9:12 AM

    merci pour tous ces conseils, je crois êtres bien placée pour écrire ce message tout ce que tu viens de dire là s'applique vrement très bien sur moi je suis une fille une très belle fille lol et avec beaucoup d'idée j'ai dejà ecrire 3 nouvelles et 2 romans sur lesquels j'ai reçue beaucoup de trophé et de recompense dans mon lycée je suis au baccalauréa science ex l'ecriture pour moi c'est une passion une très grande passion dont je suis fière malgré le faite que mon père ne l'approuve pas rien ne pourra m'empecher de m'exprimer à travers mes écrits et mes poèmes. J'ai toujours été première en langue française depuis mon tout jeune âge et on m'a souvent dit tu serras une grande ecrivaine. Un conseil celui d'entre vous qui croit pouvoir être quelqu'un d'incomparable et qui a un rêve à réaliser qu'il s'accrocher il entendra des critique c'est sur mais il doit toujours rester la tête haute et avoire confiance en lui . BONNE CHANCE A TOUS ^^

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour,
    Je viens de terminer d'écrire un ouvrage de témoignage. J'ai eu l'idée de le soumettre à un lecteur référent. J'en attendais une analyse et non 3 mots sans substance "trop de", "pas assez de", "mais bien écrit'. J'ai tenté de mettre en place une hiérarchie dans la compréhension de l'ouvrage. En fait je me trouve devant un questionnement, ai je mal conduit l'instruction littéraire de mon ouvrage d'où une invisibilité du lecteur à concevoir les différentes strates de lecture ou qu'un lecteur sur 100 verra l'articulation de l'écrit dans sa profondeur? D'oû une interrogation face aux maisons d'édition, vont elles le lire comme je l'ai écrit. Qu'en pensez vous?

    RépondreSupprimer
  36. bonjours à toutes et à tous je commence tous d abord par vous remerciez pour cette longue explication et de m'avoir apprit plaines de choses et je panse que grasse à votre aide je vais pouvoir commencé à écrire mon nouveau livre et merci à tous encore et je recommandes à tous se qui vont enter dans ce blog de le lire mais je voudrai bien que vous rajoutiez quelques petit détailles merci!

    RépondreSupprimer
  37. Merci beaucoup pour toutes ces explications clairs et précises.
    J'ai déjà mon scénario en tête ainsi que le titre du livre que je vais tenter d'écrire, le tout es de se lancer!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  38. Salut Karim!
    Je trouve vraiment epatant votre blog,ces conseils rassurez-vous seront appliques a la lettre.Je caresse tellement l'idee de devenir ecrivain,je travaillerai jusqu'au bout pour y arriver.Merci pour vos conseils.

    RépondreSupprimer
  39. bonjour à tous,
    j'étais à la recherche d'aide pour écrire...de ne sais pas quoi encore...j'adore les mots, les livres...et par les expériences de la vie, j'ai bien envie d'écrire...merci pour cette aide...je reviendrai vous donner de mes nouvelles...j'ai 53 ans...je suis jeune pour commencer...lol!!à bientôt...

    RépondreSupprimer
  40. @Pousttoff : je t’en prie !

    @Anonyme1 : oui en effet, chaque personne se forge sa propre manière de faire, ça peut être inné, comme ça peut venir avec le temps

    @Anonyme2 : écris pendant les vacances ! (et si tu écris en français, il faut que tu t’améliores beaucoup ! Pour tes débuts, évites d’employer le langage sms qui nuit terriblement à ton habitude de construire des phrases intéressantes, et surtout il faut que tu lises beaucoup aussi !)

    @Anonyme3 : le meilleure réponse générale pourrait être : il faut diversifier ses lectures. Pour revenir à l’écriture, si l’écrivain écrit son autobiographie, il utilise aussi son propre style, ce qui fait sa particularité, donc oui, ce livre présente pas mal d’intérêt pour toi si tu aimes cet auteur, mais à mon avis, il vaudrait mieux pour toi que tu choisisses des ouvrages qui te passionnent, dans le genre littéraire dans lequel tu aimerais écrire. Souhaiterais tu écrire ton autobiographie ou alors qu’aimes tu personnellement ?

    @jcg83 : vos enfants vous admirent ! Dans ce cas je note l’autobiographie parmi les prochains sujets d’articles à traiter sur le blog, en attendant inscrivez vous à la newsletter pour recevoir des notifications à chaque mise à jour

    @robburnsail : merci pour l’appréciation

    @Faucette : oui en effet tu peux procéder sans plan, et comme tu as pu remarquer ça fait gagner du temps en faisant un plan

    @lafleur : la première question à te poser est : est-ce que tu as envie de le faire (un journal intime)? Si oui, alors vas y. Si tu penses trouver une personne avec qui tu peux partager tes écrits sous forme d’histoires courtes ça peut être bien aussi, tu est totalement libre de faire tout ce que tu veux avec tes écrits, le plus important est la satisfaction que tu en tires personnellement.

    @eliane :merci et je te souhaite beaucoup de plaisir

    RépondreSupprimer
  41. @Anonyme4 :l’envoi des manuscrits aux maisons d’édition ! très bon sujet , à couvrir dans un prochain article

    @Augustin : oui je dois m’améliorer en effet, envoyez moi vos remarques sur ultranslator ( a ) yahoo . fr
    Je les lirai avec intérêt

    @Molly : je te souhaite beaucoup de plaisir dans ton écriture (fais attention aux erreurs de frappe et d’orthographe !)

    @Anonyme5 : merci, je n’ai pas écrit de livres, mais j’ai des projets d’écriture de scénarios pour mes propres projets de création, et en attendant je partage toutes mes découvertes avec vous sur ce blog sous forme d’articles (pour le partage, il s’agit d’un choix personnel, je trouve que j’apprends bien plus en partageant qu’en gardant toutes mes découvertes pour moi seul, il parait aussi que c’est une technique utilisée par de grands consultants marketing –enseigner pour maîtriser son sujet et rester à jour-, mais je ne prétendrai pas enseigner mes découvertes, seulement les partager)

    @Anonyme6 : c’est une très bonne question, il y a une technique simple à employer affin d’être certain de ne rien omettre d’important qui puisse nuire à la compréhension du lecteur :il suffit de se mettre à la place du lecteur durant l’écriture, ou du moins à certains moments clés, qu’en pensez vous ? Si vous n’arrivez pas à utiliser ce simple procédé dans vos écrits actuels (peut être à cause de vos habitudes de concentration) essayez d’employer ce procédé pendant l’écriture de courtes histoires, et vu qu’il s’agit ici de réflexes, essayez aussi d’imaginer la réaction d’une ou de plusieurs de vos connaissances à ce que vous écrivez, tentez l’expérience avec des histoires drôles ? Qu’en pensez vous ? Une simple suggestion

    @trip : je vous cite : « Il ne faut pas imaginer puis décrire ce que l'on imagine mais plutôt se laisser transporter par sa propre lecture. » D’abord, vous vouliez certainement dire : se laisser transporter par sa propre « écriture » et non pas « lecture, » ensuite, vous avez oublié de dire qu’il s’agit de votre opinion personnelle, car à moins d’avoir une imagination morte, je vois mal un écrivain ne jamais imaginer quoi que ce soit avant de se mettre à l’écriture, ce serait plutôt le contraire, les designers sont connus pour souffrir même de cet excès de créativité et d’imagination : ils imaginent et ont des idées durant toute la journée, ils en sont conscients et n’y peuvent pas grand-chose. J’espère que vous ne souffrez ni d’un excès, ni d’un manque d’imagination.

    RépondreSupprimer
  42. @Anonyme7 : n’hésite pas à parcourir tous les sujets d’articles déjà couverts et de me proposer de nouvelles idées d’articles si tu en as

    @Isa : je t’en prie, inscris toi à la newsletter !

    @Anonyme8 : je suis justement en train de rechercher des solutions pratiques pour les écrivains qui veulent publier leur livre, je rassemblerai un nombre de ressources et d’outils en ligne pour aider à la publication, surveilles les prochaines mises à jour

    @Anonyme9 : merci

    @Anonyme10 : essayez de préciser les sujets que vous souhaiteriez lire sur le blog, je me ferai un plaisir d’écrire un article autour

    @Prélude87 : je note cette question pour mieux la développer lors d’un prochain article

    @Euria : merci, n’oublie pas, inscris toi à la newsletter

    @Sarah ecrivaine pro : je suis content pour toi, ceci dit si tu le cris aussi fort fais attention à ta conjugaison et à ton orthographe ! : )

    @**Anonyme11** : vous me posez une bonne colle : ) donc vous avez soumis votre livre de témoignage à un lecteur référent, et vous avez été déçue de son degré d’analyse, puis vous n’avez pas retenté de le faire ? Ma question est : avez-vous essayé de faire lire votre ouvrage à d’autres personnes expérimentées ? Je vous le conseille vivement. Quant à moi, je n’ai malheureusement aucune aptitude d’analyse d’ouvrages, ma seule aptitude est celle de réunir un maximum de conseils d’écriture et d’idées susceptibles d’aider tout écrivain, qu’il soit amateur u professionnel. Pour ce qui est des maisons d’édition, je couvrirai prochainement un article qui pourrait décrire leur façon de procéder actuellement. N’hésitez pas à me proposer des sujets d’articles autour de vos questionnements, les vôtres sont très intéressants aussi.

    @Anonyme12 : merci, plus de détails ? D’accord.

    @ANNE : c’est moi qui vous remercie, proposez moi des sujets d’articles que vous aimeriez lire sur le blog

    @Anonyme13 : merci, je te souhaite plein de courage et de persévérance, tu peux aussi me proposer des sujets d’articles si tu veux

    @Annia : bienvenue à vous dans ce blog, vous y trouverez pleins d’articles qui pourront vous inspirer, vous pourrez aussi me proposer des sujets d’articles, bon courage à vous !

    Merci à tout le monde pour vos messages et votre soutien, et n'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter tout en haut à droite en cliquant sur "je m'abonne" et en introduisant votre adresse email et votre nom ou pseudonyme.

    A bientôt,
    Karim

    RépondreSupprimer
  43. Bonjour,
    je trouve que les conseils sont super ! merci beaucoup ! je dois avouer que ça redonne du courage et une sorte de Grande Stimulation...même ce qui semble "impossible" est en fait réalisable...ou faisable. Merci encore.

    RépondreSupprimer
  44. interessant votre article j'espére qu'il m'aidera a realiser mon reve de devenir ecrivain
    j'ai pleins d'idée mais je ne sais pas comment les formuler pour etre bien perçu

    RépondreSupprimer
  45. bonjour, je trouve que ces textes vont aidée beaucoup d'écrivains débutants à se réaliser et à créer...quant à moi sa m'aide à avoir confiance en moi car j'avais des trou noir pendant un mois j'écrivais plus mais je crois j'ai fini la grève et que je recomence le travaille et bonne chance au débutant car au début c'est toujour dur mais au fur et à mesure ta voie viendra.GOOD LUCK!!!

    RépondreSupprimer
  46. Moi aussi, j'aime bien écrire et je voudrais faire ma propre histoire. Mais je n'ai selement que treize ans et j'ai peur que les gens se moquent de moi. Alors, je n'ose pas écrire et je garde tout dans ma tête!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut que tu écrive tes idées sur des feuilles sinon tu risque d'en oublier... Ta famille ou tes amis t'encouragerons sûrement. Par exemple ma famille l'a très bien pris, ils m'encouragent et vont m'offrir un ordinateur pour que je puisse écrire quand je veux. Mes amis ont eu un peu plus de mal, il faut y aller en douceur pour leur annoncer! Tu peut demander à tes amis lecteurs et qui sont francs ce qu'ils pensent de tes histoires... parce que sinon ils vont tous dire que c'est bien même si ils n'aiment pas! Bon courage pour ton histoire!

      Supprimer
  47. Une petite citation:
    "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on n'ose pas les faire. C'est parce qu'on n'ose pas les faire qu'elles sont difficiles" Les sept plumes de l'aigle. Henri Gougaud.
    Bon courage à tous et s'il vous plaît: respectez la langue française!

    RépondreSupprimer
  48. Bonjour, je trouve vos remarques très interressantes. J'écris un livre que j'encouragerais tout le monde à lire une fois qu'il sera publier. Je suis encore très jeune (11 ans) mais j'ai lu des dizaines de romans et de livres en tout style d'écriture et d'inspirations.
    Ca me réconforte de voir que je ne suis pas le seul écrivain ne sachant pas trop quel style d'écriture choisir. J'encourage tout ceux qui lisent ce commentaire à justemement ne pas se faire décourager. Merci pour ces informations cruciales.
    Oudidjou.

    RépondreSupprimer
  49. Bonjour à tous ! Quel merveilleux blog pour les toqués de la plume (ce qui est mon cas)! Je me permets de soumettre mon petit truc. En matière de création de personnages et pour en faciliter la description, j'en choisis un qui me surprend de l'une ou l'autre manière sur un magazine, à la télé ou dans la vie quotidienne. Il peut évoluer au fil de l'histoire. Et surtout, s'il manque encore d'"épaisseur" à mon goût, je lui attribue un tic ou une particularité quelconque. (Par exemple, il déteste les aliments sucrés) C'est fou comme un tel détail peut orienter la suite de son évolution.
    Bon, ça vaut ce que ça vaut comme astuce bien entendu.
    Bonne écriture à tous !

    RépondreSupprimer
  50. Merci pour tous ces conseils, moi je suis un jeune Camerounais étudiants et j'aimerais me lancer dans cet aventure d'écrivains. J'ai en mon actif un roman non publié pour l'instant et je suis sur le point de commencer mon 2eme roman. Je pense que vos conseils m'aideront à débuter. Merci encore

    RépondreSupprimer
  51. Bonjour
    Très intéressant ce blog.
    Voilà des années que l'idée d'écrire un roman me turlupine l'esprit.
    Par manque de temps, je remets sans cesse à plus tard cet exercice mais c'est peut-être simplement par manque de confiance.
    L'histoire, je la tiens puisque ce serait celle, très mouvementée et atypique, de ma famille.
    Dans mon idée, je souhaite juste transmettre à mes enfants, leurs origines pour qu'ils puissent, un jour et si l'intérêt s'en fait ressentir, reprendre mes écrits pour assouvir leur curiosité. Et peut-être qu'à leur tour, ils compléteront cette saga familiale en y ajoutant leur parcours agrémenté d'anecdotes.
    Merci pour tous ces témoignages et à celui qui a eu l'idée de faire partager sa passion.
    SP

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour a tous !

    il est très agréable de voir que la passion de l' écriture est aussi répandue, même chez les non professionels, même chez les jeunes...
    Lire et écrire est une envie et un besoin.
    Même si mon cursus ne m'oriente pas à un avenir d' écrivaine, je rêve d' un roman, le mien ! Ce serai le petit plaisir ( égoiste ? )de ma vie, un aboutissement émotionnel.
    Depuis des années, je "m' échauffe" le coeur en écrivant des poésies et nouvelles.
    Mes petits conseils...par rapport a ma courte expérience :
    Avant de se lancer,pourquoi ne pas écrire une pages ou deux régulièrement ça permet de voir son style évoluer, de le dévoiler à d' autres,entendre des critiques (pas facile parfois), construire un univers (je retourne souvent dans le même).

    Après j'ai une question par rapport à ça, j' écris par phases, il y a des périodes de l' année ou je n' y arrive pas...Par manque d'envie et de grâce.
    Es ce un trou noir sachant que je n' écris pas de romans pour l' instant?

    Une dernière question : je n' arrive pas a commencer un roman mais pourquoi ? Univers trop pauvre ? Jeunesse (j'ai 21 ans mais pleins de choses à dire pourtant) ? Faiblesse grammaticale, littéraire ? Comment arriver à trouver le chemin, entrevoir l' espoir de ce que je veux à tout prix ?

    Merci à toutes et a tous pour vos conseils, votre énergie ainsi qu'au créateur de ce blog !

    --Hwat--

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour,
    Merci pour ces précieux conseils, néanmoins j'ai 2 questions importantes auquelle j aurais besoin de réponse.
    La première : peut on écrire ou chercher des idees en écoutant la musique ? Cela permet il d avoir un rythme dans la tonalité du texte ou cela distrait ?
    La seconde : dois je trouver la fin final de la trilogie avant de me lancer pleinement dans le premier tome ? L histoire se basant sur les choix d un unique personnage principal ?
    J attend vos réponses avec impatience. Merci d avance

    RépondreSupprimer
  54. Quelques éléments de réponses (d'un néophyte!):
    - La musique (ou un air qu'on a dans la tête) peut aider à imprégner une atmosphère à la scène ou au chapitre qu'on écrit! Personnellement, j'écris un livre où chaque chapitre est un extrait de chanson. Et l'air de la chanson est un peu un fil conducteur dans ma tête tout au long du chapitre.
    - Il n'est pas nécessaire d'avoir "la fin finale" comme tu dis. Je pense qu'avoir l'ossature est le plus important (ex: c'est l'histoire de X qui va se venger de y en se faisant passer pour Z). Puis en écrivant les choses s'articulent, se développent voire...se modifient. Un auteur me disait que ces personnages prenaient parfois le contrôle en cours d'écriture et l'amenaient loin de ce qu'il avait imaginé au départ. Et il adorait ça!
    Donc peut-être que dans l'ossature, X tue Y. Mais en cours d'écriture, tu peux te retrouver au final avec X pardonne à Y car il tombe amoureux de sa fille. Et ça, c'est magique!

    RépondreSupprimer
  55. Excuser-moi... je suis une adolescente agée de 15 ans et j'écris des livres, je suis déjà à mon 5ème livre. Plus je grandis... plus je peux modifier et améliorer mes histoires. Mais malheureusement j'ai beaucoup de problèmes à l'école... j'écris des livres et j'aimerais en faire certain en films. Je pense que je pourrais obtenir un succés de film de l'année, j'y crois beaucoup... mais j'aimerais arréter l'école alors voicit ma question: Si mes histoires sont vraiment bien... serait-il possible de pouvoir les publier et en faire certaines en films sans avoir le bac ? malgrer un énorme talent... voilà merci de me répondre.

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour,
    vous écrivez:
    "Cela dit, peut être que le concept le plus important et qui arrive lorsqu’on ne fait que diviser ce que nous écrivons c’est justement d’écrire pour soi-même. Les auteurs doivent écrire pour eux-mêmes et non pas exclusivement pour le bonheur du lecteur.

    Lorsqu’on trouve des idées, on ne devrait pas se poser cette question ‘qu’est-ce que les gens aimeraient lire ?’ Ceci aide l’auteur à écrire avec une certaine passion et intérêt, et ça se verra dans l’œuvre définitive et poussera les autres à devenir aussi passionnés et intéressés par l’œuvre que l’auteur lui même.

    Pour finir, et tout spécialement lorsqu’ils écrivent des livres, les écrivains qui écrivent en s’imaginant qu’ils sont le lecteur en même temps, ont généralement les meilleurs résultats."

    Le premier paragraphe ne contredit-il pas le troisième?

    RépondreSupprimer
  57. Bonjour,

    Je suis actuellement en train d'écrire une histoire.
    Je connais la fin que je veux lui donner. Mais n'étant encore qu'au début et ne sachant par quoi continuer, je me demandais si je pouvais, en attendant écrire la fin ? Le temps que l'inspiration revienne...

    Ou est-ce que c'est déconseillé ?

    Merci d'avance.
    Nicolas

    RépondreSupprimer
  58. bsr
    merci d'abord pour tes conseils precieux! ca me rassure de savoir que l'écriture est aussi un entrainement et unn travail assidu et non pas seulement le fruit d'un talent inné.je sentais toujours un besoin d'ecrire et d'exprimer mes penses parce que j'ai ma propre vision du monde qui est un peu differente et j'aime la partager avec les autres.l'écriture pour moi ne serait pas un luxe mais un moyen d'exister, un besoin de dire ma difference.j'ai 23ans et je suis une bonne lectrice mais ttes mes tentatives d'ecritures ont échoué, parce que j'ai un souci de perfection qui m'empeche d'avancer.j'admire bcp les grands classiques et je me disais que je ne pourrais jamais les egaler ! mes ecrits ne seront qu'une imitaion deformée de leurs chefs d'oeuvre!!alors je m'arrete avant meme de commencer!je sais que chaque plume a une originalité,mais quand je compare les romans de nos jours a ceux des grands classiques je me convaincs davantage de l'inutilité de tt effort ds ce domaine.en tt cas je trouve tes conseils tres benifiques!! merci

    RépondreSupprimer
  59. Ce qui est sûr c'est que cet article, sur la forme, est très mal écrit.

    RépondreSupprimer
  60. merci beaucoup pour vos conseils ils sont très judicieux et très constructive dans le monde l’écriture !Je pense personnellement que beaucoup de personne lirons vos conseils !!

    RépondreSupprimer
  61. Bonjour Karim.
    D'abord, merci. Je suis enfant unique et j'invente des histoires depuis que je suis petite pour échapper à la solitude. J'aimerais écrire une histoire qui soit digne d'être publiée, et les conseils que vous donnez dans vos billets me sont d'une grande utilité.

    Je sais lire depuis que j'ai cinq ans et j'ai toujours aimé ça. Comme j'ai une mémoire de type photographique, je "photographie" les mots dans ma tête et je ne fais pour ainsi dire que très peu de fautes d'orthographe. Du coup, je suis presque maniaque sur ce sujet.

    Pour l'écriture, est-ce une qualité ou un défaut ? Il m'est arrivé de corriger une faute que je venais de faire et de ne pas retrouver mon élan ensuite.

    RépondreSupprimer
  62. Bonjour,
    Je suis une écrivaine débutante de 14 ans et j'ai beaucoup d'idées... Je me demande comment les idées des autres écrivains arrivent. Et je voudrais savoir si c'est normal que je trouve facile d'écrire une histoire et que quand j'écris des lettres à mes proches je n'arrive pas à écrire? Pour ma part je trouve ça bizarre. Et j'aimerais savoir si adorer lire est un atout pour l'écriture (puisque ça aide pour les fautes) mais si, au contraire, les idées des autres écrivains nous influencent sur nos propres histoires?
    En tout cas, merci pour les conseils!
    Au revoir.

    RépondreSupprimer
  63. Bonjour / Bonsoir. ( Cela dépendra de l'heure où sera lu ce commentaire. )

    Je suis une novice dans le monde de la littérature,venant tout juste d'entré dans la seconde décénnie de ma vie. Déjà depuis quelques années, je rêve d'écrire, mais malheureusement, personne ne m'as jamais aidé en ce qui concerne cette passion, ayant emprunter de mauvaises routes pour ce monde. Cela fait déjà quatre ans que j'essaie d'écrire quelque chose de potable, mais sans succès. Ce qui à chaque fois, je supprime ( Quand j'écris sur le PC, et poubelle quand c'est sur feuille. ) Et grâce aux conseils poster ici, j'espère pouvoir perdre cette mauvaise habitude et enfin prendre les bons chemins, puis ainsi de m'épanouir, et de ne plus avoir cette frustration en moi.
    Puis, merci pour ces précieux conseils

    RépondreSupprimer
  64. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

A vos coms!