Articles

Affichage des articles du octobre, 2006

Création du profile d'un personnage, 50 questions utiles

En donnant la réponse à ces questions concernant chacun de vos personnages, vous pourrez constituer leurs différents profiles de base, ce qui vous aidera beaucoup dans l'écriture du scénario, et aussi pour vous remémorer à chaque instant qui sont vos personnages. C'est parti.

1- Prénom (et deuxième prénom) du personnage, nom de famille, surnoms (pseudonymes et sobriquets)?

2- De sexe masculin/féminin? Lieu et date de naissance (jour/mois/année)?

3- Adresse; rue, ville, région, pays, et comment repérer sa maison?

4- A quoi ressemble sa maison, vue de l'extérieur, de l'intérieur?

5- La couleur des yeux? Des cheveux? La taille, le poids, et les mensurations (type de physique)

6- Qualité de la voix, style de parler, expressions favorites?

7- Caractères distinctifs ou gestuels (se ronge les ongles de la main, boite en marchant...)?

8- Style d'habillement? Vêtements favoris?

9- Instruction et expérience? Les sujets où il est le plus calé, le plus mauvais? Ses sujets de d…

Création de personnages

Création de personnages: Qu'est-ce qui fait qu'une histoire fait tilt dans la tête du lecteur?

Communément, c’est possible en incorporant un développement de personnages plus riche et plus de dialogues. Il s'agit de la façon avec laquelle un personnage est décrit dans l'oeuvre, souvent en quelques mots seulement, et qui permet à ce personnage de se démarquer des autres.

Pour vous aider à créer vos personnages, je vous avais concocté une liste de questions essentielles dont les réponses serviront à dresser le profile de chacun de vos personnages, jetez un coup d’œil sur mon poste précédent.

On pourrait comparer la création de personnages avec le mélange des couleurs en peinture; par exemple, en mélangeant le rouge et le jaune on obtient l'orange, puis on recherche les bonnes nuances dont on a envie (selon qu'on ajoute plus de rouge ou de jaune, du blanc, une couleur sombre, etc.)

Pour créer un personnage, il suffit d'emprunter des petits bouts et morceaux de per…

Ecrire des histoires, Le chemin vers la publication en une année

Il existe un moyen pour pratiquement garantir votre publication au bout d’une seule année. Non, ça n’a rien à voir avec l’auto publication. Cette voie n’est pas pour les dilettantes, et vous poussera à vos limites, mais ça a marché pour des dizaines de mes étudiants, et ça marchera pour vous.

Elle est basée sur les principes de l’écriture qui ont été proposés au début par deux géants du secteur de la publication ; les auteurs de science-fiction Ray Bradbury et Robert Heinlein, il y a plus de trente ans de cela. Et non, vous n’aurez pas besoin d’être un auteur de science-fiction. Peu importe l’objectif ULTIME que vous vous êtes fixé ; romans, scénarios, dramaturge, ou poète, vous pouvez adapter cette méthode. Elle est conçue pour faire face à littéralement chaque problème important que vous rencontrez ou que vous pourriez rencontrer en tant qu’écrivain.

1) Ecrivez une histoire chaque semaine, ou une histoire chaque deux semaines.

2) Lisez dix fois plus que ce que vous écrivez.

3) Mettez v…

Pourquoi l’édition d’histoires améliore-t-elle la qualité de votre fiction?

N’avez-vous jamais lu une histoire, un roman ou une petite nouvelle, qui vous a tellement plu que vous l’avez lu et relu plusieurs fois encore et encore ? Après chaque relecture, vous aviez même noté quelque chose de différent et aviez compris un nouveau message. Savez vous ce que plusieurs de ces genres d’histoires ont en commun ? Un bon éditeur d’histoires. C’est bien ça. Ces romans ont été édités pour des valeurs de développement d’histoire, et c’est pour ça que l’œuvre est si mémorable.

Comme écrivain de fiction, n’est-ce pas cet effet que vous voudriez que votre livre produise ; résonner avec les lecteurs longtemps après qu’ils aient refermé votre livre ? N’aimeriez vous pas que vos lecteurs soulignent des passages et lisent votre livre jusqu’à ce que les pages en deviennent cornées et tâchées de café ? Comme romancier, je sais que ça me plairait.

Quel est donc cet ingrédient magique qui entre en jeux lorsque votre roman se trouve entre les mains d’un éditeur d’histoires talentueux…

Une structure d'histoire à essayer

La plupart des écrivains "experts" accordent une faveur particulière à une certaine façon de voir le scénario, et ils y adhèreront pour des années ou pour toute leur carrière. C’est très bien, mais il est important de réaliser que toute façon de modeler une histoire ne va pas plus loin que ça ; un model, et non pas les profondeurs et l’essence vivante de l’histoire elle-même.

Les problèmes se posent lorsque de jeunes écrivains (ou même expérimentés !) confondent une structure simplifiée avec une sorte de vérité profonde et éternelle. Il vaut beaucoup mieux examiner de multiples structures, voir quels sont leurs points forts et leurs faiblesses, et essayer d’entrevoir la vérité qu’elles essayent de transmettre.

L’authentique "vérité" d’une histoire se trouve au-delà de toute structure, mais elles pointent toutes vers la même direction, vers cette métaphorique et mystique montagne cachée, que tous les conteurs ont toujours gravi depuis le début des temps. Aussi longtem…

Perfectionnisme et écriture : Avantage ou handicap ?

Pendant plusieurs années, je me suis toujours flattée pour mes tendances perfectionnistes. "Où est le mal à vouloir être parfaite ?" Aurais-je pu m’interroger. Le terme "parfait" n’est-il pas un mot merveilleux, positif ? Les gens ne se souviennent-ils pas de la célèbre gymnaste Nadia Comaneci pour son dix parfait ? Pourquoi se contenter d’un B lorsque vous pouvez obtenir un A, lorsque vous pouvez être le meilleur une bonne fois pour toutes ?

Et ce perfectionnisme m’a servi de plusieurs façons. J’ai été une très bonne élève à l’école. J’ai adoré la lecture parce que je la pratiquais si bien, et l’écriture aussi à cause des notes et des acclamations que je recevais de mes professeurs d’anglais et de mes amis. J’ai utilisé mon énergie à vouloir être parfaite comme une boussole pour orienter ma vie vers où je le voulais ; si j’étais bonne dans une discipline (et que je recevais un prix pour ça), je m’y mettais encore plus. Et si je ne l’étais pas dans une autre, je la …

Comment identifier de grandes idées d’écriture de livres et opportunités intéressantes

La première et probablement la plus importante des étapes pour écrire un livre c’est de trouver une grande idée qui va faire un livre vraiment utile et intéressant. Une grande idée rend l’écriture agréable. Une grande idée rend le livre plus facile à vendre pour un éditeur. Enfin, une grande idée veut dire que vous avez une belle occasion de bien gagner votre vie de votre écriture. Malheureusement, beaucoup d’écrivains débutants n’ont pas la moindre idée sur la façon de procéder. Par conséquence, je vous offre les petites astuces suivantes qui sont basées sur les quelques 150 livres que j’ai écrits et sur les trois vingtaines de livres que j’ai publiés :

Ne vous attaquez pas à quelque chose de gros et d’évident…

Le premier livre approfondi sur tout sujet important : l’année dernière, le grand succès actuel en business, la prochaine découverte en médecine, peut devenir un bon livre qui réussit jusqu’au point même de devenir un best seller. Mais je vous suggèrerai respectueusement de lais…

Ecrire vingt romans (en dix étapes faciles)

Lors d’une récente conversation téléphonique, j’ai mentionné avoir envoyé les dernières révisions concernant mes vingt romans ; "Great Sky Woman" (La Grande Femme du Ciel.) Il y eut un silence à l’autre bout du fil, suivi par la question "mais par quel diable pouvez vous faire ça ? Vingt romans !"

La vérité c’est que je connais beaucoup d’écrivains qui ont écris beaucoup plus que vingt romans. Ce n’est pas si rare que ça. En fait, si vous êtes un écrivain qui a un travail, votre fréquence de production "parfaite" est très proche de l’ordre d’un livre par an. Un peu moins souvent que ça, et les lecteurs arrêteront d’anticiper votre prochain livre et iront s’émerveiller devant l’étalage littéraire d’un autre auteur.

Il existe un point commun entre les types de comportements des écrivains qui réussissent, et un point commun entre les types de comportements des écrivains qui n’arrivent pas à se lancer, qui ne peuvent pas finir leur œuvre, ou qui calent à leur p…