Articles

Affichage des articles du juillet, 2008

L'autocritique

Après avoir écrit le brouillon de votre roman/nouvelle/histoire courte, La première question que vous devriez vous poser pourrait bien être : « Ai-je prouvé la morale (le sens profond) de mon histoire ? » Si vous vouliez montrer que l’avidité menait au bonheur, avez-vous réussi à le prouver dans votre histoire ? Ou était-ce quelque chose d’autre qui mène au bonheur ? Finalement, en ayant bien cherché, « Non, en fait c’était la chance la vraie cause du bonheur, » me répondriez vous.Si c’est la chance et non l’avidité, alors vous devez réécrire votre brouillon d’une manière à ce que ce soitla chance et non l’avidité qui mène véritablement au bonheur. Vous aviez déjà décidé avant même de commencer d’écrire que vous croyiez en votre morale d’histoire, et que ça valait le coup de la démontrer. Si vous n’avez pas prouvé la morale de votre histoire, vous devez revenir à votre manuscrit et regarder encore une fois ce que vous aviez planifié, regardez les causes et les effets, et décidez des c…

Astuces pour jeunes écrivains en herbe (3ème partie) V- planification de scènes, dialogues, décors, VI- écriture, VII- révision

V- Les scènes : comment montrer ton scénario :-Décide de comment tu veux montrer l’action : scénario, personnages, interactions, leçons, apprentissage de ton personnage principal, etc. Exemple : ne te contentes pas de dire « Louis était timide, » laisse Louis démontrer sa timidité par la manière avec laquelle il interagit avec les autres. Plus tard, montre que Louis a réussi à surmonter sa timidité en lui faisant rencontrer une fois de plus quelqu’un dont il avait peur auparavant.-Chaque scène a besoin d’un début, d’un milieu et d’une fin. Essaie d’utiliser la fin d’une scène comme d’une transition vers le début d’une autre scène, et continue à le faire durant toute ton histoire. -N’écris pas une scène courte pour un événement très important, et ne crée aucune scène pour un élément qui n’ajoutera rien à ton histoire. Par exemple, si plusieurs jours doivent s’écouler avant que ton personnage ne reçoive d’importants résultats d’un test, ne vas pas écrire l’équivalent de plusieurs jours …

Astuces pour jeunes écrivains en herbe, (2ème partie) – Création de personnages, types de conflits, IV- planifier son scénario

III- 3- Astuces pour créer tes personnages :Si tu as déjà un scénario en tête, pense à deux besoins –Qui est-ce qui a besoin d’être satisfait par la récompense finale ? Qui est-ce qui va prendre de l’expérience en franchissant les obstacles ? La réponse : c’est ton personnage principal.Mélange différents types de personnages :Exemple : un méchant amusant (Docteur Evil dans Austin Powers,) un conseiller (sage) qui est aussi un farceur (Hagrid dans Harry Potter,) un méchant qui devient un allié et qui va aider le personnage principal à résoudre les problèmes (Vegeta dans Dragon Ball Z.)Le conflit (le meilleur ami du conteur d’histoire) :Plus le problème de ton histoire sera important, et plus ton histoire sera intense. Ne sois pas gentil avec ton personnage, n’aie pas peur de créer des obstacles qui l’empêchent d’atteindre son objectif. Ton histoire sera plus passionnante comme ça. Ton personnage gagnera plus d’expérience, et la récompense aura plus de valeur, puisque ton personnage te…

Astuces pour jeunes écrivains en herbe (1ère partie) – Ecrire une histoire, idées, II - éléments d’histoire, III – personnage et conflit

Comment faire lorsqu’on est un jeune écrivain et qu’on veut transformer une idée en une histoire que même les grands adoreront lire ? Personnage et conflit, scénario et dialogue, décors et scènes, écrire et réviser. C’est plus facile que tu ne le penses une fois que tu auras compris les éléments essentiels d’une histoire.Peut être que tu t’est déjà demandé « comment pourrai-je remplir trois pages entières ? » Eh bien si tu suis mes petits conseils, tu commenceras à te demander : « comment pourrai-je raconter ma merveilleuse histoire en trois pages seulement ? »
I-Première partie : Les idées : Tu as surement dû te demander : d’où est-ce que les écrivains ramènent leur idées d’histoires ? En fait, il faut rassembler beaucoup d’idées pour écrire une histoire ou une nouvelle, et voici un petit secret : les écrivains ne créent pas toutes leurs idées tout seuls, il les chipent ! D’accord, ils ne chipent pas tout, mais ils vont ramener plein d’idées de différentes sources, et les mélangeront …

Le Concours des enfants écrivains 2008

Participez au concours des enfants écrivains 2008 ! c'est ici:

Concours des enfants écrivains 2008

La participation à ce concours est gratuite. La clôture de l'inscription à ce concours est le 31 décembre 2008.

Selon votre age, un thème est suggéré, mais non imposé, pour votre roman, conte ou nouvelle.

De 30 lignes à 30.000 lignes toutes les tailles et les formes de textes sont acceptées. De même, vous pouvez envoyer plusieurs textes, la participation n'est pas limitée à un seul texte par enfant.

Voici les catégories du concours des enfants écrivains 2008 :

Catégorie des 5-7 ans
Catégorie des 8-10 ans
Catégorie des 10-12 ans
Catégorie des 12-16 ans

Pour chaque catégorie d'age, il y a 3 premiers prix à gagner (des livres ! et des surprises !).

Les résultats du concours des enfants écrivains seront publiés le 15 février 2009 et les meilleurs textes retenus par le jury du concours seront publiés.

Faites vite! Retrouvez tous les détails ici:

Concours des enfants écrivains 20…

Ecrire une introduction de livre

L’introduction d’un livre, c’est commela porte d’entrée d’une maison ; ça vous prépare à tout ce qui est à l’intérieur. Les introductions plates ont l’un ou plusieurs de ces effets : elles mettent le lecteur en confusion, l’énervent, mettent sa patience à rude épreuve ou le poussent simplement à zapper carrément les premières pages. Rares sont les lecteurs qui ferment définitivement un livre après avoir lu seulement les premières pages, mais là, avec une introduction ennuyeuse à mourir, vous aurez perdu une bonne chance d’agripper votre lecteur à l’histoire sur tout le reste de votre livre. C’est comme lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois, les premières impressions sont parfois décisives selon les situations et les circonstances de cette rencontre.En premier lieu :Sachez que vous pouvez ennuyer votre lecteur rien qu’en décrivant les scènes ou les décors de votre livre dans votre introduction. Car ça ne marche plus aujourd’hui.Le fait de commencer par introduire d…

La réécriture d'un brouillon

Arriver à transformer son brouillon en une œuvre finie, demande une concentration particulière, et souvent bien plus d’efforts que le simple travail d’écriture lui-même. Pour commencer, considérez que la réécriture consiste avant tout en une correction de ce que vous avez écrit. Ces corrections vont des erreurs en tout genre, des fautes d’orthographe ou de grammaire, à tout ce qui fait vos personnages. Si vous prenez un brouillon d’une autre personne entre vos mains, il y a beaucoup de chances à ce que les erreurs et les imperfections de ce brouillon vous sautent au nez dès les premières minutes ou secondes de lecture. Etant une personne différente, vous pourrez voir des choses que cette personne n’arrive pas à voir, ou alors assez difficilement. Ca marche aussi dans la vie de tous les jours, quand on a un problème, un ami peut nous offrir une façon de voir très différente et qui nous aide à résoudre la situation, c’est parce qu’un ami voit les choses depuis l’extérieur et avec plus d…