vendredi 6 octobre 2006

Ecrire des histoires, Le chemin vers la publication en une année

Il existe un moyen pour pratiquement garantir votre publication au bout d’une seule année. Non, ça n’a rien à voir avec l’auto publication. Cette voie n’est pas pour les dilettantes, et vous poussera à vos limites, mais ça a marché pour des dizaines de mes étudiants, et ça marchera pour vous.

Elle est basée sur les principes de l’écriture qui ont été proposés au début par deux géants du secteur de la publication ; les auteurs de science-fiction Ray Bradbury et Robert Heinlein, il y a plus de trente ans de cela. Et non, vous n’aurez pas besoin d’être un auteur de science-fiction. Peu importe l’objectif ULTIME que vous vous êtes fixé ; romans, scénarios, dramaturge, ou poète, vous pouvez adapter cette méthode. Elle est conçue pour faire face à littéralement chaque problème important que vous rencontrez ou que vous pourriez rencontrer en tant qu’écrivain.

1) Ecrivez une histoire chaque semaine, ou une histoire chaque deux semaines.

2) Lisez dix fois plus que ce que vous écrivez.

3) Mettez vos histoires dans le courrier. Gardez-les dans le courrier jusqu’à ce qu’ils commencent à vendre.

4) Ne réécrivez jamais, excepté pour des demandes éditoriales.

Voilà ! Maintenant revoyons ces étapes pour un peu plus d’explications.

1) Ecrivez une histoire par semaine, ou une histoire chaque deux semaines. Elle peut être aussi courte qu’il vous plaira. Non, peu importe si vous voulez écrire des romans, ou si vos idées tendent vers l’émergence de votre subconscient en long format. Si vous étiez un coureur novice qui s’entraîne pour un marathon, vous commenceriez par courir du côté de chez vous, n’est-ce pas ? Vous ne commenceriez pas par courir sur 26 kilomètres, ça c’est sûre ! Tout ce dont vous avez besoin de savoir pour écrire un livre est contenu dans une petite histoire, et écrire 100.000 mots en petites histoires améliorera de loin votre écriture, plus efficacement que ces mêmes 100.000 mots dédiés à un seul roman. Ecriture de script ? Avant que vous ne puissiez écrire un script, vous devez être certain que vous comprenez ce que c’est que le conte. Je veux dire VRAIMENT le comprendre, subconsciemment. Les petites histoires vous donnent une chance d’affûter vos talents. Poésie ? Bien, dans ce cas, composez un poème par semaine ! Rédaction ? Sûr ! Rédigez un article par semaine !

2) Lisez dix fois plus que ce que vous écrivez. Il n’y a rien de plus triste qu’un jeune écrivain qui ne lit pas de peur de la "contamination de son style." Ceci est une illusion personnelle totale. Un écrivain a désespérément besoin de lire tout ce dont il peut mettre la main dessus… et de ce qui est vraiment de la meilleure qualité. Personnellement, je lis un acte de Shakespeare à vive voix chaque matin, pour améliorer à la fois mon écriture et mon parler.

3) Mettez vos histoires dans le courrier. Chaque semaine, ou chaque deux semaines, une de vos histoires devrait être soumise à un éditeur qui vous paye avec de l’argent pour vous publier. Franchement, peu importe combien. L’argent est une équation très froide, quelque chose de différent que les tapes dans le dos, les bravos, les copies de contributeurs ou même les prix remportés. Lorsqu’un éditeur vous signe un cheque, il y manque les chaleureux sentiments peluchés, et un pesant "est-ce que mes lecteurs vont aimer" qui est complètement différent des acclamations ou de la critique de votre groupe ou classe d’écriture. CEUX-LA sont les réactions dont vous avez besoin : un chèque qui liquide la banque. Lancez vos histoires ! La publication Web est déjà une bonne idée dans ce contexte, aussi longtemps qu’il y aura de l’argent à en tirer. Même un centime par mot –ou moins !- est très acceptable.

4) Ne réécrivez pas, excepté pour des demandes éditoriales. Une fois votre histoire finie et initialement réécrite, poursuivez votre chemin. Ne réécrivez pas éternellement, en essayant de rendre votre écrit "parfait." Vous apprendrez plus en écrivant une nouvelle histoire qu’en réécrivant indéfiniment une vieille histoire.

Si vous faites tout ça, je vous promets vos premières
ventes au bout de cinquante histoires. Avec le rythme
d’une histoire par semaine, ça se fera en un an ! En un an
seulement à partir d’aujourd’hui, vous pouvez devenir un
auteur qui gagne sa vie. Et pour tout autres écrivains
accomplis, ceci pourrait constituer une idée assez
excitante pour qu’ils restent éveillés tard, et pour qu’ils se
lèvent tôt, en écrivant encore plus, sachant que ce
premier chèque d’acceptation est à moins de 365 jours de
leur portée.


Idées de Steven Barnes, l’auteur à best sellers du New York Times. Il a publié plus de trois millions de mots de fiction, et a écrit l’ouvrage qui remporta un Emmy "A Stitch In Time" qui est un épisode de "Outer Limits." Il est le créateur de " Lifewriting ™ performance system for writers". Son site (en anglais) : http://www.lifewriting.biz/

Traduction de l’anglais vers le français : Karim Benyagoub.

17 commentaires:

  1. bonjour,
    ce que vous expliquez est une très bonne idée que j'aimerai mettre en pratique,
    mais j'ai beau chercher, je ne vois pas où je pourrai envoyer mes "histoires courtes"
    J'apprécierai beaucoup quelques indications.
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    je viens de lire tous vos conseils et je vous remercie !!!
    cela m'a motiver de plus belle pour finir l'écriture de mon premier roman "Le mystère de la Vignole". J'ai déjà 230 pages d'écrites sur environ 360.
    Un petit éditeur qui a lu le début trouve le scénario très intéressant. A moi de concrétiser !! et qui sait, je serais peut-être le 1 sur 1000 à être édité...

    RépondreSupprimer
  3. Conseils précieux ! Merci.

    Néanmoins je me demande où envoyer mes histoires ? Quelques adresses de magazines/éditeurs de nouvelles serait les bienvenues !

    RépondreSupprimer
  4. Salut Anonyme, je n’ai pas d’adresse en tête pour le moment, mais dès que je tombe sur un super site, j’en parlerai sur ce blog ; )
    Bon courage et à bientôt !

    K'

    RépondreSupprimer
  5. Vous pouvez toujours les envoyer à "La guerre des mots", un site canadien qui rétribue à la fois les auteurs et les lecteurs.
    http://www.laguerredesmots.com/

    RépondreSupprimer
  6. "Tout ce dont vous avez besoin de savoir"
    "Un écrivain a désespérément besoin de lire tout ce dont il peut mettre la main dessus"

    Je pense qu'avant de donner des conseils sur comment écrire, ou même comment se faire publier, il est important de maitriser un usage correct de la langue française.
    Et en particulier celui du pronom relatif "dont".
    On dit : "tout ce que vous avez besoin de savoir" et "tout ce sur quoi il peut mettre la main".

    RépondreSupprimer
  7. Vous auriez lu le texte en entier, vous auriez remarqué qu'il a été traduit, et donc que la personne qui l'a écrit en français, n'est pas la même que celle qui donne ces fameux conseils...l'auteur donne gratuitement ses conseils pour vous aider, et vous vous rabatter sur des fautes DONT il n'est pas responsable...triste !

    RépondreSupprimer
  8. @Valère : vas y tu y arriveras ! Bon courage à toi !

    @Anonyme3 : la guerre des mots ? Le site n’existe déjà plus, je n’aurai même pas eu le temps de l’essayer…

    @Maria : avez-vous lu jusqu’à la fin comme vous l’a suggéré Anonyme ? Il s’agit certes de traduction, ceci dit vos remarques n’en sont pas moins correctes. Une très bonne amie à moi, qui est Française et traductrice professionnelle avait attiré mon attention sur mes erreurs, mais je n’ai pas eu le temps de revoir tous mes articles, et en attendant je reste ouvert à toute remarque

    @Anonyme4 : merci pour votre soutien

    Merci à tous de participer au blog et surtout n'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter tout en haut à droite en cliquant sur "je m'abonne" et en introduisant votre adresse email et votre nom ou pseudonyme.

    A bientôt,
    Karim

    RépondreSupprimer
  9. où trouver l'idée d'une histoire.

    RépondreSupprimer
  10. bonjour, j'ai 14 ans et je cherche a écrire une histoire(longue ou courte cela m'est égal)!! J'ai plein d'idée en tête mais je ne sais pas par quoi commencer ni comment, si j'arrive a écrire cette histoire, je peux la faire connaitre pas d'autres personne!! Je serai content si quelqu'un pouvait m'aider dans mes choix!=)
    P.S: dsl pour les fautes d'ortographes s'il y en a!!

    RépondreSupprimer
  11. Bande dessinée : ben ... heu , dans ton imagination non ? :p

    Waouh , quand même , ce truc de publication me fait vraiment peur ... pourquoi pas essayer sur internet , mais j'ai aussi peur des arnaques : (

    RépondreSupprimer
  12. @Bd: L'imagination? Un peu d'inspiration et quelques conseils dans les articles du blog : )

    RépondreSupprimer
  13. bonjour jaime bien les histoire

    RépondreSupprimer
  14. Site déplacé ici, non ?
    http://www.lifewrite.com/

    RépondreSupprimer
  15. J'ai découvert ce blog il y a peu de temps, et je viens de commencer à écrire une histoire par semaine. Je les publie sur mon site (peut-être pas encore référencé sur google)
    lectureetaventure.wifeo.com
    N'hésitez pas à aller donner votre avis sur mon travail!
    Et bonne continuation pour le blog!
    Rémy

    RépondreSupprimer
  16. Écrire des livres voilà mon rêve depuis mon enfance et j'ai maintenant un demi siècle de vie! Il est grand temps que je m'y mette. Cependant, lorsque j'étais jeune, j'écrivais sans cesse et on appréciait hautement mes histoires mais maintenant j'ai beaucoup moins d'imagination car je suis trop prise par le fait que je travaille et que j'y perds toutes mes énergies. Que faire pour retrouver tout mon talent? J'ai besoin d'aide et de conseils SVP. Merci!

    RépondreSupprimer
  17. bonjour,j'ai fait une histoire et je souhaite la publier sur internet pour savoir vos avis sur mon histoire fantastiques qui parlent de fées et de princesses.

    RépondreSupprimer

A vos coms!