mardi 9 octobre 2007

Le seul scénario dont vous aurez besoin

Vous voulez créer un excellent scénario ? Parfait, je vais vous parler du seul model de scénario dont vous aurez jamais besoin, suivez le guide.

Créer un scénario devient un jeu d’enfant lorsque vous découvrez le meilleur plan de scénario de tous les temps.

Vous voulez connaître les trois models de scénario de base avec lesquels vous travaillerez ? Que diriez vous des sept models de scénario de base ? Ou les 20, ou encore les 36 ? Eh bien, gardez votre sang froid parce que vous n’avez qu’un seul et unique plan de base de scénario, et si vous arrivez à comprendre ce concept de base vous détiendrez toutes les ficelles lors de l’écriture de votre livre.

Jetez un coup d’œil sur les listes des éditeurs et vous verrez que les scénarios de base présentent « personnage contre machine », ou « personnage contre la nature », ou « personnage contre lui-même » (ou elle-même) et ainsi de suite. Evidemment, les maisons d’édition offrent plein de variantes de ces thèmes, et là vous plongerez dans une grande liste de possibilités.



Vous aurez beau diviser, répertorier, analyser… les éditeurs de livres n’adorent qu’un seul model de scénario : la quête.

Peut importe le genre de fiction que vous écrivez, les éditeurs de livres adorent la quête. Et l’histoire toute entière se dévoue, directement ou non, à aider le protagoniste à atteindre et réaliser son but en traversant la quête.

Dans votre livre, le but à atteindre pourrait être une pierre précieuse, mettre un criminel sous le verrou, la stabilité du monde ou la paix intérieure du sens de la vie, ou encore sauver le monde d’une invasion souterraine. Atteindre le but, c’est la quête.

Dans le jargon des films, Alfred Hitchcock appelait le but le « McGuffin ». Un euphémisme. Peu importe ce que c’était. Ca devait être présent dans chaque bon film d’Hitchcock et ça l’est dans chaque bon livre. Atteindre le but est La Quête. C’est là où se passent tous les trucs intéressants.



Si vous n’avez pas de quête, vous n’aurez pas de nouvelle. Vous n’aurez même pas une raison d’introduire les personnages. Si le but est un verre de lait, et tout ce que doit faire le personnage c’est de marcher vers le réfrigérateur et de s’en servir un, eh bien, ceci pourrait être le but, mais il n’y aurait aucune quête du tout. Pas d’histoire, aucun intérêt.

Ceci nous amène à la différence entre la fiction littéraire et la fiction populaire. Presque toujours, la fiction littéraire possède un but intérieur, ou un but psychique. Et la quête est presque toujours psychologique. Le but pourrait être par exemple « devenir plus à l’aise avec la personne que vous êtes vraiment. » La quête est la série d’obstacles que le personnage doit traverser pour réaliser son but. Avec la fiction populaire, c’est le but du corps. Quelque chose de physique, de tangible, quelque chose qui peut être touché par les sens.

Le livre commence toujours par une introduction du personnage principal et, si possible, une introduction du personnage qui va présenter les obstacles. Ce serait bien si l’on pouvait voir quelques obstacles aussi, mais pas trop, vous ne voudriez pas dévoiler toute l’histoire dès le départ.



Bien sûr, nous devons voir le but aussi. Maintenant, le but à ce stade précoce, est habituellement soit présenté d’une manière détournée, soit vu comme un objet relativement minimalisé. Vous pouvez le cacher. Au fur et à mesure que l’histoire avance, l’objectif devient de plus en plus clair, plus important, et de là il mérite de plus en plus de ressources, de temps, d’argent et d’efforts.

Idéalement, le but à atteindre devrait se transformer de plus en plus en une question de vie ou de mort, et d’une gravité proche du besoin de risquer sa vie pour l’atteindre.

Ensuite nous avons la motivation. Pourquoi est-ce que le protagoniste veut atteindre le but ? Il doit y avoir une raison. Et une bonne raison, aussi. Ca peut commencer le plus simplement du monde. Accorder une faveur à quelqu’un, ça fait partie de son boulot, ou par simple curiosité. Mais la motivation devrait s’accroître d’une manière importante, et rapide. Rappelez vous, c’est une question de vie ou de mort, l’avenir du monde en dépend. La motivation, le but et la quête tous prennent de plus en plus d’envergure avec le déroulement de l’histoire.



Maintenant nous avons cette quête. Pensez à des escaliers. On monte les marches, un premier étage, on monte, un autre étage, on monte encore, un étage supérieur. Chaque montée introduit un nouvel obstacle. Quand l’obstacle est surmonté, c’est à la partie plate –l’étage- que le lecteur -et le protagoniste- doivent reprendre leur souffle. Remarquez que chaque étape mène le protagoniste plus haut. Chaque obstacle devient plus défiant et plus dangereux. Combien d’escaliers ? Combien d’obstacles ? Cela dépend de leur importance et de la longueur que vous voulez donner à votre livre. Et vous devriez bien y réfléchir.

Donc, si la fiction est votre but, réalisez-la en suivant la stratégie de la quête pour le développement de la quête. C’est une recette gagnante à tous les coups.

15 commentaires:

  1. je vous merci monseneur, shukran

    شكرا جزيلا

    RépondreSupprimer
  2. Tout simplement vrai, mais en même temps très général, la quête séduit à la coup. Par contre, un article qui pourrait aider les écrivains en herbe à introduire leur histoire, leur personnage, serait le bienvenue.

    RépondreSupprimer
  3. Salut Amor, salut anonyme,

    anonyme, merci de votre appréciation.
    Je préparerai un article sur ce sujet là dès que possible (ce n'est qu'une question de temps.)

    Merci beaucoup de votre fidélité et à bientôt!

    K'

    RépondreSupprimer
  4. Wow! Moi qui croyait qui avait une idée d'histoire complètement sans but et poche même, vous venez de me faire découvrir le contraire. Je croyais que je n'avais aucune quête. Je suis vraiment surprise! Je n'ai plus à chercher tant que ça finalement. =) Merci !!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour tous,
    Salut Salwa, je suis ravi que ça te plaise ^^", surveilles les prochains billets, j’espère que ça te plaira encore plus.
    Pour Anonyme, je prépare un article sur l’introduction des personnages, encore merci ; )
    A bientôt.
    K’

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup pour ces précieux conseils. Je reconnais ici la "recette" du Seigneur des anneaux" Livre que je chérie beaucoup. Je suis en train de commencer l'écriture d'un livre pour la première fois et sans le savoir j'ai suivi également cette recette. Mais suite à votre article je vais y ajouter probablement quelques éléments ou développer l'intrigue plus tranquillement. Merci encore j'adore votre blog.

    Nath

    RépondreSupprimer
  7. oui,c'est vrai ,il y a la quete et puis ,sur le chemin de la quete ,nous faisons des découvertes qui parfois peuvent se rèvèler stupéfiantes et ce sont sans doute ces surprises qui mettent du piment dans un bon roman .Merci Karim ,votre blog est comme une présense bienveillante et encourageante pour moi qui fais mes premiers pas. Surtout continuez.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour !

    Moi aussi je suis... sur le chemin qui mène à l'écriture d'un livre. Nous préparons ça avec une amie, en piochant les procéder du genre quête et autres dans nos livres favoris... mais je n'arrive pas à créer le sujet de la quete. Je suis plutôt du genre à vouloi qu'il y ai une raison pour tout et pour ça j'ai dû mal.
    L'ennui c'est que nous avons déjà céer les personnages et avons donc dû mal à nous en détacher.

    Qu'est ce que vous pourriez nous conseiller ?

    RépondreSupprimer
  9. Agnès:suite Comme je disais plus haut L'accouchement de toutes ses idées qui fourmillent dans nos têtes peut devenir le cas échéant: Un livre.Enfin, voilà je suis comme vous j'ai envie d'écrire,et cette fois je pense bien me lancer avec votre aide.Je voulais aussi vous dire tout le bien que je pense de votre blog,depuis deux jours je l'explore avec grand intérêt. Continuez surtout et un grand Merci!!!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, j'ai découvert votre blog il y a quelques jours, et c'est cette envie d'écrire,toujours la même,la première fois on se dit intérieurement:" Mais d'où me vient cette idée? pourquoi? cette envie!" Et puis ca passe,mais!..mais!...elle revient et pour ma part de plus en plus souvent,un peu comme une femme enceinte qui subit les contractions qui se rapprochent de plus en plus et arrive le moment tant attendu!!! "L'accouchement"

    RépondreSupprimer
  11. Salut Karim,
    J´avais relevé ton blog il y a un an,... décidé à le lire en profondeur...
    J´ai commencé à écrire, ma nouvelle, mon livre...
    Après le premier chapitre, j´ai passé pas mal de temps à créer un site, où je pouvais le vendre en ligne sans tous les frais du papier, de l´imprimeur etc...
    ce qui est fait aujourd´hui. Celui qui veut lire mon livre paie un petit prix, qui est un acompte si un jour le livre est édité.
    Je viens de lire "Le seul scénario..."
    Merci, sans le savoir, c´est effectivement cela que je fais, et tu m´as éclairé.
    Merci, je vais maintenant ,,, lire tout ton Blog, mettrai un lien sur mon livre.
    Merci

    RépondreSupprimer
  12. @Nath : je suis content que ça puisse t’aider
    @Wendy merci
    @Katara : il suffit de développer encore plus vos personnages et leurs objectifs/conflits, jettes un coup d’œil aux articles relatifs aux personnages et les astuces pour jeunes écrivains en herbe (3 articles)

    @Agnes : merci ! ça me fait plaisir, Inscris toi à la newsletter pour être informée des prochaines mises à jour, et surtout respire, respire ! 1,2, 3 ; )

    @funckYtown : merci pour ta sympathie et bravo pour ton livre (quel service d’édition as-tu utilisé ?) je remarque que tu as un grand nombre de blogs, et je trouve intéressant que tu les utilises comme ressource de favoris partagée (si j’ai bien compris) j’avais pensé à le faire une fois ou deux sans être jamais passé à l’action, mais dis moi, tu est consultant dans quel domaine ?

    N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter tout en haut à droite en cliquant sur "je m'abonne" et en introduisant votre adresse email et votre nom ou pseudonyme.

    A bientôt,
    Karim

    RépondreSupprimer
  13. Elodie pour le logiciel il et gratuit ?

    RépondreSupprimer
  14. Bien après,

    Je vais mettre vos écrits en favoris.
    Je tâcherai de mettre aussi à profit vos recommandations.
    En ce qui me concerne, écris guidée par ma seule imagination. Je ne sais jamais ce que je vais écrire vraiment , je commence et la suite arrive, voilà. carmen h

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour
    Je viens de m'inscrire sur votre blog que je découvre avec joie. Je m'émmerveille de voir des enfants qui ont le désir d'écrire et je voudrais leur dire : " surtout réalisez vos rêves". En ce qui me concerne, je suis issue du milieu artistique et culturel. j'aime écrire, depuis longtemps et je n'ai jamais osé réaliser un livre. Mon principal frein, outre ceux que vous avez définis est cette réflexion que je me fait " aujourd'hui tout le monde veut écrire son livre et l'acte artisitque ne se dilue t'il pas dans tant de productions ?" et je me demande ce que j'apporterais de plus avec mon livre . J'en suis là. Votre blog m'a cependant donner le désir de commencer pas à pas. Désormais, je viendrai y cueillir ce dont j'ai besoin. L'autre question qui me taraude est la solitude dans laquelle plonge ce travail de création. Karim, est ce qu'il est possible de vous faire lire des passages ? d'avoir des retours ? de Horia ( pseudo)

    RépondreSupprimer

A vos coms!